ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
Infos tortues terrestres 
 
 
Rubriques

Liens

 Home

Enclos hibernation pour adultes

 
 
CE QU'IL FAUT AVOIR EN TETE … 
 
• Une tortue DOIT hiberner. (Même le 1° hiver)  
• Une tortue malade NE DOIT PAS hiberner. 
• Sécurité sécurité …un petit rat ne peut pas rentrer. 
• Attention au soleil il va réveiller trop vite les tortues. 
• Les reptiles, une fois endormis, ça ne respirent pratiquement plus. 
• Le sol est notre allié. En profondeur il est ‘’chaud’’ . La neige isole du froid.  
• Ma protégée DOIT ETRE AU FROID pour ‘’dormir’’ (entre 2° et 8°)  
 
 
Pourquoi un enclos et pas une boîte dans votre remise ? 
 
Durant tout l’hiver le sol rend une partie de la chaleur qu’il a accumulée durant l’été. Il sera un précieux allié pour endiguer le gel et maintenir une hygrométrie correcte. 
 
Une boîte, même bien isolée, dans votre garage, peut se laisser envahir par un gel de plusieurs jours. 
 
Nous allons essayer d’appréhender la totalité des critères à intégrer dans un enclos ou bunker d’hibernation. 
 
Quatre éléments doivent rester à l’esprit : 
 
.Le froid (1), mais aussi la chaleur (2). 
.L’eau (3) 
.Les rongeurs (petits rats)(4)  
 
Commençons par réfléchir à l’emplacement : 
 
Il faut tenir compte des eaux de ruissellements (surtout dans les pentes et les creux) également la hauteur de la nappe phréatique. Pour la contrôler on peut creuser un trou témoin juste à côté du bunker. 
 
L’enclos doit être idéalement placé dans un endroit peu ensoleillé. Si vous envisagez d’y placer une sonde thermique et comme le lecteur ne supporte pas de rester en extérieur, positionnez le bunker près de votre habitation. 
 
La taille dépendra du nombre de spécimens qui devront y rentrer sans oublier que les jeunes grandissent et que vous aurez peut-être de nouvelles acquisitions. Les petites tortues peuvent être placées dans une boîte en plastique fermée et enterrée avec les adultes.  
 
Pour le nord on doit descendre a 50 cm ou avoir la possibilité de placer une résistance chauffante en cas de gros gel prolongé. 
 
On peut aussi prévoir de cloisonner le bunker. Dans ce cas il est préférable d’avoir un rectangle de forme plus allongée.  
 
 
 
Une fois dans le sol, le bois pourrit trop vite. Prévoyez quatre plaques en béton mais il est conducteur du froid il faut donc doubler avec du polystyrène dur(le jaune) ( chez Leroy Merlin). N’oubliez pas d’intégrer cette épaisseur supplémentaire dans vos calculs d’espace utile. 
 
Le couvercle peut se créer avec du contre plaqué, prévoyez un cadre dessous qui créera un rebord. Il faut l’isoler avec une grosse épaisseur de poly afin de limiter les condensations. Le toit doit être légèrement incliné sinon la pluie va vite le dégrader.  
 
 
 
Ce bunker comporte un cadre en bois en surface et dessous un cadre en plaques de béton le tout doublé de poly. Le couvercle en contre plaqué est monté sur charnières et comporte deux fermetures.(Elles ont vite fait de soulever le toit)  
 
Durant l'hibernation les tortues respirent très peu mais laissez un petit passage d'air. 
 
Dans le fond, placez le grillage (Un cm de côté) de manière à ce qu’il forme une nasse sans possibilité pour un petit rat de passer(sur les côtés et dessous). Le haut du grillage sera coincé entre le poly et le béton. 
 
Si vous n’êtes pas un grand bricoleur ou ne disposez pas d’outils voici un modèle très facile réaliser. Ce sont les deux plaques de polystyrène interne qui tiennent les deux plaques de béton (ou de carrelage) qui sont sans appui. 
 
Sous le couvercle, (en bois) prévoir une plaque de poly et la placer en emboitement pour plus de sécurité. N’oubliez pas le grillage pour le fond. 
 
Cette fosse peut aussi être montée sous le dortoir qui lui peut être en bois. Il faut prévoir une fermeture complète pour la période hivernale. Lors de la fermeture on place en abondance des feuilles mortes dans le dortoir  
 
 
 
Revenons à l'assemblage de la fosse. Si vous doublez les plaques de béton en latéral, il faut ajouter un cadre pour compenser la poussée du sol. 
 
Pour le remplissage, on peut utiliser des feuilles de chêne ou de noyer (elles pourrissent lentement) mélangées à des glands, et de la terre naturelle légère (terre de sous bois) . On reteindra que la paille a des bouts coupants et que le foin pourrit. Evitez les substrats avec trop de poussières et de sable. 
 
Il faut prévoir une réserve de substrat car au fil des mois il va se tasser. N'utilisez pas de végétaux encore ''verts'' ils vont fermenter et dégager de la chaleur. 
 
Pour l’hygrométrie beaucoup de forums préconisent des voiles d’hivernage (sans couvercle). Les hermanni apprécient une bonne hygro mais pas forcément de tremper dans l’eau.  
 
Les remontées d'humidité via le sous-sol sont largement suffisantes  
 
Vous pouvez aussi raisonnablement réhydrater le substrat en cours d’hiver. 
 
Pour les graeca, on utilisera un substrat le plus sec possible. 
 
Le froid trop humide dans l'enclos d'hibernation provoque parfois des mycoses sur les carapaces et des infections oculaires.  
 
La sonde peut être allongée simplement avec du fil pour diffuseurs. N’oubliez pas d’étalonner touts vos thermomètres dans de la glace fondante. 
 
Idéalement, à 3 cm sous les feuilles on doit osciller entre 2° et 8°C.. Les redoux du mois de janvier sont à surveiller car nos carapaces remontent en surface et peuvent ensuite se faire surprendre par un coup de froid rapide et intense. 
 
Si le froid devient plus intense et s’installe dans la durée, prévoyez de poser une ou deux plaques de poly sur le couvercle et de rabattre de la terre sur les côté du bunker. La neige reste un très bon allié pour bloquer le gel.  
 
Pour la sortie du printemps lorsque nous avons de belles journées et des coups de gelées nocturnes il n'y a pas lieu de s'inquiéter. C'est la t° du sol qui importe (comme pour les plantes) . Pensez à bien garnir les dortoirs de feuilles mortes pour bloquer le froid nocturne, vos carapaces utiliseront aussi les calories du sol. 
 
Pour les tortues les plus intrépides qui dorment à la belle étoile, on peut aussi laisser des tas de feuilles dans les coins du le parc. Elles vont y planquer pour la nuit et ne seront pas touchées par une petite gelée blanche comme on les connait au printemps.  
 
Dernier point: 
Pesez les tortues en entrée et sortie d'hibernation. Ces données vous confirmeront le bon état sanitaire de vos protégées. (Surtout leur état d'hydratation)  
 
Comme souvent chaque petit détail a son importance et nous devons aussi les adapter en fonction de son espèce et des différents comportements de nos carapaces. 
 
Bon bricolage ... 
 
 

 

(c) Michel H - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 5.09.2015
- Déjà 7327 visites sur ce site!